Pourquoi Star Trek c’est génial ?

Cela fait quand même des années que je casse les pieds à toutes les personnes qui m’entourent à parler tout le temps de Star Trek, pourquoi j’aime, pourquoi c’est bien.

J’ai commencé à en parler dans un des premiers articles du blog (https://remi2d.home.blog/2018/12/18/podcast-star-trek-pour-les-nuls/) mais je me dis qu’il faut peut être que je creuse un peu plus le sujet.
Évidement il va falloir un peu de contextualisation, amener le comment du pourquoi en quelques sortes ! Donc je vais encore vous raconter ma vie ! (Qui a parlé d’égo sur-dimensionné ?)

Je l’ai déjà dis à plusieurs reprise, et je le dirais probablement à nouveau, j’ai découvert Star Trek avec le film de 2009 réalisé par JJ Abrams.

J’y suis allé avec un ami, je n’avais aucune envie, il m’a convaincu avec un bon vieux « allez on va voir le faux Star Wars ! » donc j’y suis allé sans rien en attendre.
Lorsqu’on est sorti de la salle mon pote était dépité, il avait détesté. Moi j’étais assez mitigé.
Je ne savais pas si j’avais aimé ou pas, ça c’est dû à JJ Abrams et sa manière de faire des films. C’est du non stop, ça coure, ça vole, ça bagarre, on a pas le temps de respirer ni de réfléchir, alors forcément en sortant, si on aime que ça bouge on adore, si c’est pas notre truc le mouvement on est un peu perdu.
Mais ce qui me turlupinait c’était « pourquoi ce genre de truc a traversé les années ? » Star Trek, à l’époque, existait depuis 43 ans ! Sérieusement ? 43 ans de pan pan boum boum ?
Aucune franchise ciné ou télé ne peut tenir aussi longtemps avec un concept aussi simple !
Évidement en réalité il y en a beaucoup, à commencer par James Bond ou Godzilla.

Attention !

Quand je dis « concept simple » n’y voyez aucune insulte de ma part, l’action est un genre à part entière que j’apprécie beaucoup. Mais pourquoi Star Trek et pas une autre franchise de SF ?

Donc, Star Trek c’était pour moi des images de Spock et de Kirk dans les années 60. Et comme ABSOLUMENT TOUT LE MONDE la fameuse image d’Épinal : des types en pyjamas flashy.

Franchement ? Pas tant que ça, soyons honnête.

Alors forcément pourquoi des gens en pyjamas iraient se friter en permanence et courir dans tous les sens ? C’est pas possible.
Mais il m’a fallu plus de temps pour m’y pencher de plus près. Après tout c’était juste un bloc-buster parmi d’autres.

A l’époque je m’intéressais plus aux filles qu’aux choses importantes.

Il a fallut la sortie de Star Trek Into Darkness pour me motiver à découvrir Star Trek !

Qu’est-ce que j’ai pu aimer ce film !

Lors de sa sortie ça a été une véritable claque ! C’est là ! C’est là que se trouve Star Trek ! Il fallait que je vois le reste !
En fait non, ce n’est pas du tout là que ce trouve Star Trek. Et aujourd’hui ce film est un de ceux que j’aime le moins de tous les films que j’ai pu voir. Toute franchise confondue.

Néanmoins, à la sortie de Into Darkness je me suis dit qu’il fallait absolument que je m’intéresse à la chose, que j’aille voir les séries qui ont inspiré ce film !

Étant du genre jusqu’au-boutiste je voulais absolument voir la chose dans l’ordre chronologique. J’ai donc commencé à télécharger les premiers épisodes (oui).

Il faut d’ailleurs savoir que l’ordre de diffusion et l’ordre de production ne sont pas les mêmes.
Par exemple : Il y a eu un premier pilote intitulé « The Cage » qui a été refusé pour plusieurs raisons et dont on a ré-utilisé beaucoup plus tard des scènes pour les intégrer dans un autre épisode. Il y a donc eu un deuxième épisode pilote « Where No Man Has Gone Before » mais qui a été jugé trop cérébral et sera diffusé en 3ème. Pour au final diffuser en 1er « The Man Trap » épisode pourtant tourné en 6ème !

Beaucoup de fan·e·s s’agacent de ces choix de diffusion qui semblent aléatoires et irrespectueux de la production. Il existe donc deux listes de visionnage possible : « ordre de production » ou « ordre de diffusion ».
Lors de mon premier visionnage j’ai suivi l’ordre de diffusion.

Et grand bien m’en fit !

« Allez voir là-bas si j’y suis Capitaine »

Pour bien vous expliquer pourquoi l’ordre de diffusion est pertinent il me faut vous résumer rapidement les 3 premiers épisodes.
Le premier épisode sera donc The Man Trapp.
Voici le synopsis tiré de Wikipédia :
« A la suite de la visite de la planète M-113, le capitaine Kirk et le Dr McCoy laissent involontairement pénétrer dans l’Enterprise une créature extraterrestre ayant la faculté de se métamorphoser en n’importe quel membre de l’équipage. Celle-ci commence à en tuer plusieurs d’entre eux. »

Vous voyez le pitch de base est relativement simple et facile à appréhender. Pas de critique sociale, simplement une histoire de monstre, somme-toute classique. Pas de concepts de Science-Fiction farfelus ni psychédélique.
Rien de bien transcendant dans cet épisode si ce n’est une esthétique haute en couleur et des personnages bien implantés. On y rencontre tout l’équipage et on y trouve la structure de ce que sera un épisode « classique » de Star Trek (à savoir : le vaisseau voyage, rencontre une anomalie, l’équipage essaie de la comprendre et fini par la résoudre lorsqu’il y a lieu de le faire).
Une introduction parfaite permettant de découvrir tranquillement l’univers et de se familiariser avec les protagonistes.

Tu trouve la vie dure Charlie ?
Essaie de supporter Spock une journée au boulot tu verra !

Le deuxième épisode sera Charlie X :
« L ’Enterprise doit ramener un adolescent du nom de Charles Evans sur la colonie d’Alpha V. À la suite d’un accident, celui-ci était resté seul pendant 14 ans sur la planète Thasus. Mais petit à petit, l’adolescent use de pouvoirs parapsychiques et devient de plus en plus inquiétant. »

Cet épisode commence tranquillement à présenter ce qui fera le sel de la série, un mélange astucieux de concept de Science-Fiction et de critique sociale.
En l’occurrence le jeune Charlie a développé des pouvoirs psychiques et les utilises pour assouvir ses envies et fantasmes d’adolescent. L’occasion de parler de ce qu’est grandir, de l’importance d’avoir des modèles à suivre et de la difficulté que l’on peut éprouver à sociabiliser. Mais également les difficultés d’être un modèle pour un enfant et le devoir social que l’on se doit les unes les autres.
Un épisode très qualitatif dans son concept et son message qui permet d’aborder le troisième épisode en toute quiétude !

« Et mes yeux, tu les aimes mes yeux ?
-ça doit être vachement pratique dans le noir ! »

Et on fini avec Where no man has gone before :
« L’USS Enterprise, en route pour une mission d’exploration, intercepte un signal de détresse d’un vaisseau disparu deux cents ans auparavant. Un phénomène inconnu touche un des membres d’équipage, provoquant chez lui, des pouvoirs divins. »

Sur un concept très proche de Charlie X cet épisode va bien plus loin dans le concept !
Cette fois un aborde un thème très adulte et très social, basé sur la maxime fameuse :

« Le pouvoir tend à corrompre, et le pouvoir absolu corrompt absolument. »
John Emerich Edward Dalberg-Acton

Phrase pour le moins choc, prononcée durant l’épisode par Kirk, qui nous pousse à la réflexion.
Mais on y trouve également un concept de science-fiction assez fort avec ces être humains qui deviennent autre chose, qui transcendent et dépasse la condition humaine classique pour devenir… autre chose. Avec des capacités tellement développées qu’elles pourraient être sans limites (spoil, on ne le saura jamais.).

Where no man has gone before est un de mes épisode favoris de la série et même de l’ensemble de la saga !
Et je ne suis pas le seul.

Rémi approuval

Ok, donc, en trois épisodes Star trek m’a conquis, alors évidement j’ai vu ces trois épisodes en l’espace d’une soirée suivis de quatre ou cinq autres.

Je me permets de glisser ici un message : l’ordre de diffusion original n’a absolument rien de problématique. Il n’apporte que de très légères incohérences qui sautent aux yeux des connaisseurs et connaisseuses. Mais pour vous lancer ne vous inquiétez pas, contentez vous de contempler la chose.

Le lendemain matin j’avais supprimé mon dossier complet des 3 saisons et je demandais à mon épouse de m’offrir le coffret DVD pour mon anniversaire. Puis de la série Next Generation, puis de Deep Space 9 etc etc.

Excellente idée !
Chaque saison de chaque série comporte son lot d’épisodes mythiques, de réussites totale, de concepts fou, de réflexions sociales, de questionnements, de métaphysique etc !
(Bon, évidement il y a également des épisodes très mauvais mais chut, on n’en parle pas)

Star Trek a su me convaincre en 3 épisodes de sa capacité à questionner le monde, à créer un univers large et cohérent et à raconter des histoires de manière passionnante.

Mais qu’en est-il du pourquoi ?

Eh oui, pourquoi Star Trek c’est génial ?

Parce que Star Trek pose des questions qui te font te poser des questions. Star Trek pointe du doigt un aspect de notre société et demande si ça va ou si ça va pas ? Mais n’apporte pas pour autant la réponse (Je laisse à Dragor le soin d’apporter des précisions à ceci dans un futur podcast).

On y brasse nombre de sujets, avec bienveillance et toujours à la recherche du mieux -la première personne qui me sort que « le mieux est l’ennemie du bien » prend la porte- et avec conscience que si tout a été accompli, tout reste à faire.

Roddenberry avait bien conscience que l’humanité avait besoin d’évoluer sinon elle courait à la catastrophe. L’univers qu’il a créé (et que bien d’autres ont développé) montre cette humanité unie.
On prend d’ailleurs souvent Star Trek pour de l’utopie, moi j’y vois plutôt un futur positif. La nuance existe. J’y entends que ce que je vois dans Star Trek socialement, si on omet la partie technologique et les concepts psychédélique donc, ce sont des relations saines et ouvertes entre personnes. Nul ne se ressemble mais tous et toutes sont côtes à côtes.

Ce n’est pas une vision niaise ou candide de l’humanité, c’est une vision optimiste.
Dans Star Trek il a fallu passer par une troisième et ultime guerre mondiale pour cela, dans notre réalité le monde est très instable (que ce soit socialement, économiquement ou concrètement avec les problèmes climatiques par exemple); et on commence à voir poindre cette vision d’une humanité rapprochée, unie.

Vous avez dit niais ?

J’ai bien conscience que la question de base est très subjective. Mais Star Trek représente bien pour moi l’espoir d’un avenir meilleur pour l’humanité tout en restant crédible.

En cela même Star Trek est génial. Mais en plus s’ajoutera des concepts de Science Fiction extra et des personnages iconiques (interprétés par des acteurs et actrices tout aussi iconiques).

Pas convaincu.e ?
Vous avez plus de 700 épisodes et 13 films à votre disposition.
On en trouvera bien un ou deux qui vous plaira !

N’étant pas la personne la plus douée en développement j’ai lancé un appel dans les micros de Star Trek pour les nuls demandant à mon équipe de décrire Pourquoi Star Trek c’est génial. Viendra donc bientôt plusieurs épisodes dans lesquels chacun.e. va exprimer son amour et, surtout, pourquoi.
Et surtout j’ai lancé un appel aux auditeurs et auditrices visant à leur faire décrire et expliquer pourquoi un certain épisode de la série leurs plaisent.

Donc, si vous également vous avez envie de nous dire à quel point vous aimer un épisode de la saga Star Trek, enregistrez vous et envoyez nous ça ici : startrekpourlesnuls@gmail.com

Vous pouvez également nous rejoindre sur le discord du podcast ici : 3xNYGeR

A bientôt 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.